Comment vendre vos produits sur internet ?


Comment vendre sur internet ?

Structurer la page produit :

L’internaute a besoin de trouver les informations qui lui sont utiles rapidement. C’est pourquoi vous ne mettrez dans les titres et sous-titres que les informations pertinentes concernant le produit et irez au plus simple. Les informations détaillées doivent apparaitre dans la page produit également mais de façon moins évidente dans l’immédiat. Ces informations seront donc à insérer dans la description du produit. Gardez en tête une image d’un entonnoir inversé, avec le moins d’informations au début mais les plus utiles et les détails ensuite.

Avoir une description détaillée :

Cela permet de donner des informations utiles et en toute transparence à l’internaute telles que les frais de livraison, les personnalisations possibles, la date de livraison, la composition ou les matériaux du produit, les dimensions, etc… Cela rassure l’internaute dans son intention d’achat et lui évite d’hésiter ou de devoir vous contacter pour vous demandez l’information qu’il souhaite avoir. Cela peut parfois bloquer une intention d’achat si l’internaute n’a pas l’information précise pour pouvoir utiliser comme il le souhaite votre produit. Le client potentiel doit pouvoir s’imaginer au mieux le produit pour sa future utilisation.


Avoir de beaux visuels :

Comme la description détaillée, avoir des visuels de votre produit pertinents sont essentiels pour bien vendre. Le client ne peut pas toucher, voir et manipuler l’objet comme il le ferait en magasin, il a donc besoin d’un maximum d’informations visuelles pour compenser. N’hésitez pas à mettre des photos de votre produit sous plusieurs angles, avec une bonne lumière et le mettre en scène en conditions réelles. Si c’est un vêtement prenez en photo une personne qui le porte et dans un joli cadre ; si c’est un objet décoratif, mettez le en scène dans une pièce de la maison ; ou encore si c’est un ustensile de cuisine, utilisez-le réellement pour faire vos photos. L’internaute doit pouvoir s’identifier et se mettre à votre place en train d’utiliser votre produit dans son quotidien. Vous pouvez également mettre une vidéo, cela est parfois encore plus facile de montrer les détails du produit.


Fluidifier l’expérience utilisateur :

L’expérience utilisateur se doit d’être un parcours simple, efficace, rapide quelque soit le support utilisé par l’internaute. Améliorer l’expérience utilisateur, c’est augmenter les probabilités que l’internaute soit satisfait de son arrivée sur le site grâce aux différentes interactions qu’il a pu engendrer.


Pour pouvoir vendre un produit, il est indispensable que l’internaute se sente en confiance sur votre site internet. Pour cela, son expérience utilisateur se doit d’être impeccable.


Les différentes étapes d’une expérience utilisateur réussie :

  • Stratégie : comprendre les besoins de l’internaute et y répondre rapidement

  • L’architecture : la structure du site, ses fonctionnalités et interactions doivent être pertinentes

  • Le design : le design de l’information transmise, de la navigation et de son interface doivent être cohérents et utilisés à bon escient.

  • La charte graphique : le site doit être séduisant et toujours respecter sa charte. Celle-ci détermine les couleurs, les polices, le design que doit contenir votre site. Il doit y avoir une cohérence entre tous ses éléments. En moyenne, nous conseillons d’avoir au maximum 3 couleurs différentes maximum pour un site.

  • La tonalité : vous devez aussi respecter un certain ton, c’est à dire votre façon de vous adresser à vos internautes et conserver cette tonalité tout le long.

  • Le zoning : le zoning est l’organisation de tous les éléments d’une page. Concrètement il s’agit de découper visuellement la page en plusieurs zones en fonction des éléments présents. Ce plan permet d’avoir une idée plus précise du parcours de navigation des utilisateurs. L’intérêt est donc de déterminer dans quelle zone placer vos éléments. Pour illustrer ces propos, par exemple il est pertinent de mettre en avant les éléments importants en haut de page de façon visible. Il faut savoir également que la zone dite « chaude » d’une page se situe en haut à gauche.

Les outils d’optimisation de l’expérience utilisateur sont généralement très couteux mais il est possible d’effectuer une analyse plus simpliste à partir de Google Analytics en parcourant les pages d’arrivée, le parcours et les pages de sortie des internautes.


Optimiser son tunnel de vente :

Un tunnel de vente doit être adapté aux différents supports : ordinateur, tablette, smartphone. Il doit être fluide, c’est-à-dire que les pages se chargent rapidement ; et court, il ne doit pas y avoir beaucoup d’étapes avant la validation du paiement (le moins est le mieux), moins il y a de pages moins le taux de paniers abandonnés sera élevé. Le tunnel de vente doit être adapté au plus grand nombre de navigateurs tels que Safari, Google, Mozilla, Internet Explorer, Opéra, etc… Il faut faire attention à bien fournir toutes les informations nécessaires à l’acte d’achat comme les taxes qui s’ajoutent au paiement ou les frais de livraison. Offrir la livraison est un bon moyen d’augmenter le pourcentage de ventes.